Le Cirque Jules Verne d’Amiens

Le Cirque Jules-Verne est situé place Longueville près du centre-ville et à quelques minutes de la gare du Nord d’Amiens. Le Cirque Municipal qui se nomme à présent Cirque Jules Verne a été Construit en 1889. Émile Ricquier en a été l’architecte. Émile Ricquier est un ancien élève de Gustave Eiffel et également architecte du département de la Somme.

Cirque Jules Verne d’Amiens

Le cirque Jules Verne est le plus grand cirque en dur de France. Il compte 1 650 places en circulaire ou 1 400 places en mode scène et sa piste fait 13 mètres de diamètre. A son origine il comptait 3100 places. Sa rénovation date de 2003. L’édifice possède également une cheminée de 35 mètres de haut jusqu’en 1958, date à laquelle, la cheminée sera raccourcie de 10 mètres. Il est basé sur un polygone à 16 pans, de 44 mètres de diamètre et 150 mètres de circonférence, centré sur une piste circulaire.

La scène du Cirque Jules Verne

Depuis le 29 octobre 1975, il est inscrit au titre des monuments historiques pour ses façades et toitures.

Le cirque sera prêt pour pour la Foire de la Saint-Jean de juin 1889 et pour fêter le centenaire de la Révolution Française. Il sera inauguré par le maire de l’époque : Frédéric Petit. Jules Verne participera également à l’inauguration et prononcera le discours d’inauguration. Jules Verne est installé à Amiens depuis 1871 et il figure parmi les conseillers municipaux de la ville. Son coût s’élevera à 815 630 francs. Une somme considérable, pour l’époque, principalement aux coûteux travaux de fondations, à l’éclairage électrique et au chauffage central.

Jules Verne

La création d’un Cirque en dur se fait sous l’impulsion d’une Société du Cirque créé en 1865 et l’idée aboutit en 1887. Frédéric Petit, maire de la ville, soutenu par Jules Verne tente alors l’aventure et concrétise le projet.

Avant la création d’un Cirque en dur, on élévait un bâtiment éphémère en planches que l’on démontait ensuite et cela chaque année, pour la Foire de la Saint-Jean. Cette tradition du cirque à Amiens est très ancienne puisque cela remonte à 1845.

En 1916, un obus endommage la toiture et les buvettes, et fait disparaître une des deux marquises de fer forgé placées au-dessus des guichets. Malgré cela, l’édifice resistera aux guerres.

Le Cirque Jules Verne accueille meetings, fêtes, séances de cinéma, compétitions de boxe ou de catch, spectacles de variété et des scènes de films y sont tournées (les Clowns en 1972, Roselyne et les Lions en 1989, les Équilibristes en 1991). Il fait office de cirque, palais des congrès et salle de spectacle polyvalente.

Dans les années 80, l’Ecole de Cirque d’Amiens y est créé qui reçoit le soutien d’Annie Fratellini.

Des travaux de restauration et de nettoyage des façades seront effectués en 1992 s’ensuivra la restauration des espaces intérieurs ainsi que les vitraux du lanterneau dans les années 2000. Sur la coupole, Ernst Caramelle (artiste autrichien) élabore une étoile à huit pointes ressemblant à une toile des chapiteaux itinérants.

La coupole du Cirque Jules Verne

Après 1 an et demi de travaux, le Cirque ouvrira à nouveau ses portes en novembre 2003 et changera de nom pour prendre celui de Cirque Jules Verne. Au cours de cette réouverture, le Cirque Arlette Gruss y présentera son tout nouveau spectacle et transfèrera son siège social à Amiens.

Aujourd’hui, le Cirque Jules-Verne est un Établissement public de coopération culturelle (EPCC) Pôle National Cirque et Arts de la Rue afin de promouvoir le cirque sous toutes ses formes.

Le Cirque Jules Verne

Naissance et histoire de la Tour Perret

La Tour Perret a été concu en 1942 par l’architecte Auguste Perret à Amiens. La tour est un immeuble résidentiel et de bureaux située face à la gare du Nord. La création a été faite dans le cadre du projet de reconstruction de la place Alphonse-Fiquet et de la gare Amienoise après les importantes destructions de la Seconde Guerre mondiale. Amiens, bombardée en 1940 a perdu 5 000 immeubles et la place Alphonse Fiquet a été détruite.

La Tour Perret avant 2005 – Amiens

Débutés le 15 novembre 1949, par les travaux de terrassement et de fondation, la première pierre est posée le 22 mai 1950 et le gros-œuvre est achevé en mars 1952. En 1959, elle a été acquise par l’architecte François Spoerry qui termine l’ouvrage en 1960, après le décès d’Auguste Perret et met en place une société immobilière. Il aménage la tour en appartements et bureaux.

La tour avec ses 27 étages, pour une surface totale de 40 000 m2, a été construite par l’entreprise des frères Perret (Auguste, Gustave et Claude) et l’entreprise Bouvet d’Arras. Avec sa hauteur de 104 mètres, elle est restée longtemps le plus haut gratte-ciel d’Europe de l’Ouest et qualifiée d’Empire State Building de la Picardie par Isabelle Marsay dans Toulouse-Amiens. Elle fut le premier immeuble français en béton de plus de 100 mètres de haut. La tour mesure aujourd’hui 110 mètres et repose sur 18 puits de béton enfoncés à 9 m de profondeur.

La tour Perret est visible à des dizaines de kilomètres autour d’Amiens.

Les caractèristiques de la tour sont l’utilisation du béton armé, l’absence d’ornement, la nudité du béton et la présence d’un toit-terrasse. L’utilisation du béton armé est un exploit pour l’époque.

Avant la construction de la tour Amienoise, Auguste Perret a construit une autre tour de 80 mètres à Grenoble dans le parc Paul Mistral en 1924, portant le même nom que celle d’Amiens et qui se trouve être une tour d’orientation avec les 4 points cardinaux étant gravés à son sommet.

La Tour Perret est inscrite au titre des monuments historiques depuis le 29 octobre 1975.

Auguste Perret, né à Ixelles en Belgique, le 12 février 1874 et mort à Paris le 25 février 1954, était un architecte français qui fut l’un des premiers techniciens spécialistes du béton armé en découvrant ses vertus à l’Exposition universelle de 1900. Il fut très admiré et aura une grande influence sur les générations futures d’architectes.

 

Buste d’Auguste perret

De nos jours, la tour est dotée à son sommet d’un sablier en verre qui donne l’heure grâce à une animation lumineuse colorée. Ce cube fait six mètres de haut et sept mètres de côté. A chaque changement d’heure, un dispositif géré par un ordinateur, et passe en revue les couleurs de l’arc-en-ciel avec un système de Néons.

La Tour Perret a bénéficié d’un important programme de rénovation et d’embellissement conçu par l’architecte Thierry Van de Wyngaert.

Tour Perret, vue de nuit – Amiens

Je ne pouvait pas terminer cet article sans vous parler d’une société qui vous permet d’admirer la plus belle vue d’Amiens : Panor’Amiens

Cette société vous propose la location en courte durée de l’appartement 23 situé à l’avant dernier étage habitable de la tour Perret d’Amiens que ce soit pour un week-end, quelques jours ou quelques semaines. A plus de 90 mètres de hauteur, vous découvrirez le plus beau point de vue qui vous permettra d’observer à 360° la ville d’Amiens et son agglomération s’étendant sur plusieurs kilomètres aux alentours.